Satsuki: Month of fresh green

Classic spring dish - Takenoko no Kinome-ae: Kinome miso dressed bamboo shoots

Cooking is so delightful and cooking with somebody is so enjoyable!

Thanks to you, it is my cooking class' 10th anniversary this year!
I'd like to express my deepest gratitude to you all!


Please contact at cooking@kyotouzuki.com

Please visit kyotouzuki.com and Pottery Uzuki blogpage

Some of my recipes have been invited to 'EXPO Worldrecipes 2015 in Milano' -
Could you have a look at

'EXPO Worldrecipes 2015'


Please have a look at
Expo Milano 2015 - Contributor - worldrecipes

Every spring Kinome fascinates me with its distinct flavour & excellent aroma!
Kinome are the baby leaves of the sansho or Japanese pepper. Now is just the season.
Kinome miso is made with shiro(white) miso(soy bean paste) and kinome leaves.
Shiro miso has sweetness that is mild and natural.

Kinome: Sansho baby leaves

Takenoko: bamboo shoots

For vegetable lovers -
Erin and Simon of Never Ending Voyage
Kate of Kind Eats -
Emi’s warmth and vibrant energy is contagious. She is incredibly friendly and welcomed us into her home as if we were old friends visiting from out of town...
Stacy of Stacy Faces


Please have a look at Janice's Kyoto food article
and Yukari & Shinji Sakamoto 'Food Sake Tokyo'

From Magali Brieussel
Quand je me suis installée à Kyoto, j'ignorais tout de la gastronomie japonaise. Je ne savais même pas ce qu'était le miso ! Pour me repérer dans les supermarchés et mieux comprendre les menus au restaurant, j'ai donc décidé de prendre un cours de cuisine avec Emi. J'ai alors rencontré un petit bout de femme enjouée, attentionnée et passionnée, qui a su m'expliquer en bon anglais les différentes sortes de miso, les usages de la sauce soja, les secrets de la cuisson du riz, les alliances de légumes, l'art d'apprêter le poisson... Et tant d'autres choses encore ! L'expérience m'a tellement plu que j'y retourne régulièrement. Car Emi veille à toujours préparer des ingrédients de saison, avec des produits locaux, de préférence biologiques. Ainsi, chaque cours diffère du précédent, et les changements de saison sont aussi l'occasion d'en savoir plus sur les coutumes japonaises. Je refais ensuite les plats chez moi avec beaucoup de plaisir, et mes amis français avec qui j'ai partagé les recettes arrivent eux aussi à les cuisiner en France. Que demander de plus?